Brugère remporte le trophée Jean-Paul Lanly

L’Académie d’agriculture de France pour la valorisation du bois français a remis, mercredi 26 septembre à Paris, le Trophée Jean Paul Lanly à l’usine BRUGERE. La cérémonie a réuni les 2 Lauréats au Trophée et les 45 médaillés de la filière agricole, à la Chambre d'agriculture de France (APCA) située au 9 avenue George V à Paris.


L’Académie d’agriculture de France est reconnue d’utilité publique, ses statuts sont directement approuvés par le Président de la République par décret, adopté en Conseil de Ministres après avis du Conseil d’Etat. Le Président de la République est le protecteur de l’Académie et le Ministre chargé de l’agriculture en est le président d’honneur.

A cette occasion, Jean Paul Lanly, Officier de l’Ordre National du Mérite et ancien Directeur de la Division des ressources forestières de la FAO, a remis l’un des 2 trophées à Christophe Février, Président de Brugère et fondateur du groupe industriel français Les Manufactures Février, qui compte 8 entreprises et industries à travers le territoire.

Cette distinction, mise en place en 2015 par l’Académie d’agriculture de France, a pour objectif de donner davantage de notoriété aux entreprises de la filière bois qui créent des emplois en France, de la valeur ajoutée et favorisent ainsi les ressources forestières nationales et leur diversité.

C’est le cas de l’usine Brugère créée en 1929 et qui fête ses 90 ans cette année.

Brugère est spécialisée dans le déroulage du bois et la fabrication de placage et contreplaqué plat. L’usine puise ses ressources au sein d’une zone géographique privilégiée, au coeur des forêts et des plus beaux massifs forestiers de France.

Au fil des années, l’entreprise a démontré sa capacité d’innovation et d’anticipation sur ce segment de la première transformation du bois. Elle a su, notamment, faire évoluer ses capacités techniques de la scierie mobile d’avant-guerre, pour développer un savoir-faire reconnu autour de différents procédés de déroulage. La longue expérience du personnel et le contrôle qualité effectué sur toute la chaine de la valeur, du choix des grumes, du déroulage au séchage, sont quelques-unes des clefs du succès de l’usine.

Intégrée au groupe LES MANUFACTURES FEVRIER, Brugère impulse l’activité de deux autres entités : Régnier, à Clairvaux dans l’Aube et Cardineau à Bouillé-Courdault en Vendée ; toutes deux spécialisées dans la transformation, à plus haute valeur ajoutée, celle du bois moulé-pressé, un matériau et une technique utilisés essentiellement dans l’agencement et l’ameublement.

Avec un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros prévu en 2018, les 220 salariés de la filière bois du groupe exploitent un peu plus de 40 000 m3 de grumes déroulés par an.

 « C’est une belle réussite, et remporter ce trophée, est pour toute l’entreprise, une vraie reconnaissance. Nous avons une équipe jeune, dynamique et très impliquée qui vise des résultats encore plus ambitieux sur 2019. Nous prévoyons 26 embauches supplémentaires, pour atteindre 20% de croissance additionnelle et plus de 60 000m3 de grumes déroulées, avec la réalisation de 50% de notre CA à l’export.» précise Christophe Février, Président de Brugère et fondateur du groupe LES MANUFACTURES FEVRIER

« En plus des travaux de reconstruction de notre usine suite à l'incendie, nous avons investi près de 22 millions d’Euros, en grande partie dans notre parc machines. Notre nouvelle dérouleuse, par exemple, nous permet de dérouler jusque 3,3 mètres de longueur. La grande flexibilité de nos outils de production, fait de Brugère, le seul fabricant national à proposer des panneaux sur-mesure : pour l’industrie, la construction, l’agencement, mais aussi la fabrication de meubles, de portes, de parquets et de menuiseries d'intérieures ou décoratives ; nous pouvons adresser tous types de marchés en France et à l’international. » complète Pierre Maillard, Directeur Général de l’usine Brugère et pilote de la filière Bois du groupe.

Avec cette stratégie, Brugère, leader sur son secteur, entend bien contribuer à améliorer la balance commerciale de la filière bois, en réduisant les importations de produits finis ou semi-finis, ainsi que les exportations de bois ronds, mais surtout, en utilisant et en accroissant la consommation de bois français, selon des méthodes et procédés vertueux.

Au travers de son engagement RSE, le groupe LES MANUFACTURES FEVRIER souhaite renforcer son activité Bois en promouvant ce matériau unique, puisqu’il est un des rares à permettre des fabrications et constructions issues d’une ressource renouvelable et recyclable. Faire le choix du bois, pour LES MANUFACTURES FEVRIER, c’est faire un choix responsable et écologique, en faveur du développement durable.

Christophe Février conclut : « Travailler avec une matière vivante nous oblige. Notre métier nous oblige. La nature même de notre modèle économique nous oblige. Nous sommes les obligés de la forêt pour ce qu’elle nous apporte et ce qu’elle nous permet ; c’est-à-dire créer des emplois, valoriser la filière bois française et promouvoir des produits fabriqués en France. Toutes nos usines bois sont certifiées PEFC et développent une approche vertueuse de la gestion des forêts. »


A propos du Trophée Jean Paul Lanly 
Le Trophée est attribué par un jury comprenant des représentants de l'Académie d'Agriculture de France, du Ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation (MAA), du Ministère de l'Economie et des Finances (MEF), de l'interprofession France Bois Forêt (FBF), de l'association interprofessionnelle France Bois Industries Entreprises (FBIE), de l'association interprofessionnelle France Bois Régions (FBR), de l'institut technologique Forêt Cellulose Bois Ameublement (FCBA), du groupe de presse "Le Bois international".